Tag-Archive for ◊ tunisie ◊

11 avr 2011 Permis de séjour Tunisien
 |   | **Laisser un commentaire

La France, l’Allemagne et l’Autriche ont exprimé leur désaccord après la délivrance par l’Italie de permis temporaires aux migrants venus de Tunisie.

L’exode de migrants venus d’Afrique du Nord a crispé l’Europe et provoqué un affrontement lundi 11 avril entre ses ministres de l’Intérieur, la France, l’Allemagne et l’Autriche voulant fermer leurs frontières aux Tunisiens porteurs de permis de séjour délivrés par l’Italie.
L’Italie menace de quitter l’UE

Le ministre italien de l’Intérieur Roberto Maroni n’a pas caché sa colère à l’issue d’une réunion avec ses homologues. « Nous avons demandé de la solidarité, on nous a répondu: débrouillez-vous seuls. Je me demande si cela a encore un sens de faire partie de l’Union européenne », a-t-il déclaré.

« Nous allons continuer à faire seuls ce que nous faisons. Mieux vaut être seuls qu’en mauvaise compagnie », a-t-il conclu.

Plus de 25.000 Tunisiens ont débarqué illégalement sur les côtes italiennes depuis le début de l’année et deux nouvelles embarcations sont arrivées lundi avec 200 passagers à leur bord.

Cette situation est jugée intolérable par la Ligue du Nord, parti xénophobe et anti-immigré associé au gouvernement de Silvio Berlusconi, dont le leader Umberto Bossi a demandé de « vider la baignoire ». Lire la suite…

14 fév 2011 Exode de Tunisiens en Italie
 |   | **Laisser un commentaire

La Tunisie refuse «toute ingérence dans ses affaires intérieures», tout en se disant «prête à coopérer» avec les autres pays pour enrayer l’exode vers l’Europe de clandestins tunisiens.

Environ 5 000 Tunisiens sont arrivés ces derniers jours sur l’île de Lampedusa, en Italie, fuyant l’insécurité et l’incertitude dans leur pays. Pour tenter d’enrayer cet exode, qui a provoqué une crise entre Rome et Tunis, la chef de la diplomatie européenn, Catherine Ashton, s’est rendu à Tunis ce lundi matin. Elle doit notamment s’entretenir avec le Premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi, et l’équipe mise en place pour mener la réforme politique.

Rome, qui redoute une crise humanitaire, a réclamé dimanche une «intervention urgente de l’UE», accusée de ne rien faire par le ministre italien de l’Intérieur, Roberto Maroni. Sa proposition d’envoyer des policiers en Tunisie pour combattre l’immmigration clandestine a provoqué la colère à Tunis.

Tunis rejette «toute ingérence dans ses affaires intérieures»

Ce lundi, il a réitéré plus diplomatiquement son offre : «L’intention du gouvernement italien est d’offrir une aide à la police tunisienne en envoyant nos forces qui sont en mesure de contrôler les côtes, seule manière d’empêcher les départs» d’immigrés clandestins. «Aujourd’hui, il n’y a plus un système de sécurité en Tunisie et nous sommes disposés à donner un coup de main, à fournir des moyens, des vedettes, des 4X4», a précisé le ministre. Lire la suite…