Tag-Archive for ◊ jumelles ◊

07 mar 2011 Jumelles disparues, la police…
 |   | **Laisser un commentaire

Les policiers italiens enquêtant conjointement avec leurs collègues helvétiques et français sur la disparitions des jumelles suisses de six ans ont annoncé samedi avoir retrouvé un indice, la puce électronique du navigateur GPS utilisé par le père des fillettes.

Selon le chef de l’enquête italienne, Alfredo Fabbrocini, cette puce a été retrouvée à une quinzaine de mètres de l’endroit où Matthias Schepp s’est jeté sous un train, le 3 février à Cerignola dans le sud de l’Italie. La puce, a précisé M. Fabroccini, va être envoyée pour analyse au fabricant du navigateur satellitaire, afin de tenter de reconstituer le trajet effectué par Matthias Schepp depuis la disparition des petites Livia et Alessa, le 30 janvier près de Lausanne en Suisse.

Peu après son suicide, des morceaux éparpillés du navigateur GPS avaient été retrouvés par les enquêteurs, mais pas la puce.

Le responsable de l’enquête côté italien, Alfredo Fabbrocini, de la police de Foggia, restait toutefois prudent sur la portée de cette découverte. « Nous devons d’abord voir si elle fonctionne encore », a-t-il expliqué à l’Associated Press dans un entretien téléphonique. « Ensuite, nous devrons vérifier s’il (Matthias Schepp) avait branché le GPS » lors de son périple, a-t-il ajouté. La puce sera apportée lundi au bureau milanais de son fabricant américain, qui l’enverra ensuite à l’usine aux Etats-Unis pour qu’elle y soit analysée.

Alfredo Fabbrocini a précisé que la puce avait été retrouvée sous une couche de 50 centimètres de gravier au niveau des voies de chemin de fer, à environ 15 mètres de l’endroit où le corps de Matthias Schepp avait été découvert. Lire la suite…

18 fév 2011 Alessia et Livia: la complice
 |   | **Laisser un commentaire

Pas un jour ne passe, sans que l’enquête concernant la disparition énigmatique des jumelles ne connaisse un énième rebondissement.

Alors qu’une réunion entre les enquêteurs suisses, italiens et français s’est tenue le mercredi 16 février à Marseille, pour mutualiser les diverses avancées et confronter les théories, c’est une émission de télévision italienne qui semble le même jour avoir fait l’avancée la plus significative.

En effet, alors que la police a lancé un appel aux résidents suisses ayant séjourné en Corse entre le 30 janvier et le 3 février, pensant qu’une voiture identique à celle de Matthias Schepp ait pu induire en erreur les témoins, c’est l’émission italienne « Perdue de Vue », qui relancait le débat sur la présence d’un où d’une éventuel(le) complice.

Une émission consacrée entièrement à cette terrible affaire, diffusée simultanément en italie et sur France 3 Corse, avec en duplex depuis la Suisse Irini Lucidi, la mère des jumelles.

Révélation d’importance dans l’émission, une veste féminine aurait été retrouvée au domicile de Matthias Schepp, selon les propos tenus par la mère des jumelles. Par ailleurs, une Romande correspondant au signalement de divers témoins, prénommée Katia, et résident à Montbovon en Suisse, serait portée disparue depuis le 30 Janvier dernier elle aussi. Coïncidence troublante, le manteau retrouvé au domicile de Matthias Schepp correspondrait à celui que portait la fameuse Katia la dernière fois où celle ci a été vue. Lire la suite…

14 fév 2011 Jumelles, suite de l’affaire
 |   | **Laisser un commentaire

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la disparition des petites jumelles suisses, Alessia et Livia, dont le père s’est suicidé le 3 février dernier en Italie. Alors que deux enquêteurs suisses ont rejoint leurs homologues français, hier en Corse, un nouveau témoignage, jugé crédible, évoque la présence des deux fillettes à Propriano au matin du 1er février, en compagnie de leur père et d’une femme âgée de 45 à 50 ans. Leur maman s’est donc rendue hier en Corse où elle a été immédiatement associée aux recherches.

Alors que l’espoir semblait totalement éteint, vendredi, après l’annonce du contenu d’une lettre envoyée par Matthias Shepp à son ex-compagne dans laquelle il annonçait la mort de leurs deux enfants, voilà qu’un nouvel élément a relancé ce week-end l’enquête sur la disparition d’Alessia et Livia, les petites jumelles de 6 ans, disparues depuis 14 jours.

Un témoin a vu les deux fillettes avec deux adultes

On a appris qu’un nouveau témoignage est examiné par les enquêteurs français, rejoints en Corse par deux policiers suisses. Une habitante de Propriano a indiqué à la police qu’elle aurait vu les deux petites filles au matin du mardi 1er février, entre 9 h 30 et 9 h 45, dans le centre de Propriano. Selon ce témoin, les jumelles portaient des joggings rose et des parkas et « l’une avait des lunettes et un bonnet blanc et rose ». Ces deux enfants marchaient devant deux adultes dont Matthias Shepp que le témoin a identifié sur une photo, tout comme les jumelles, explique-t-elle dans le quotidien Corse-Matin. Lire la suite…

13 fév 2011 Jumelles: rebondissements
 |   | **Laisser un commentaire

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la disparition des petites jumelles suisses, Alessia et Livia, dont le père s’est suicidé le 3 février dernier en Italie. Alors que deux enquêteurs suisses ont rejoint, aujourd’hui en Corse, leurs homologues français, un nouveau témoignage, jugé crédible, évoque la présence des deux fillettes en Corse au matin du 1er février, en compagnie de leur père et d’une femme qui serait âgée de 45 à 50 ans.

> Retour sur la disparition d’Alessia et Livia

Alors que l’espoir semblait totalement éteint, hier, après l’annonce du contenu d’une lettre envoyée par Matthias Shepp à son ex-compagne dans laquelle il annonçait la mort de leurs deux enfants, voilà qu’un nouvel élément relance aujourd’hui l’enquête sur la disparition d’Alessia et Livia, les petites jumelles de 6 ans, disparues depuis 14 jours.
Lire la suite…

11 fév 2011 Jumelles: empoisonnées ?
 |   | **Laisser un commentaire

Matthias Schepp, le père des jumelles suisses disparues, annonçait la mort de ses filles Alessia et Livia dans une lettre-testament laissé à son domicile avant son suicide, assure vendredi Le Parisien, citant une synthèse de la police judiciaire. Alors qu’il a regagné Toulon seul, dans cette lettre Matthias Schepp «a clairement annoncé son projet de les tuer puis de mettre fin à ses jours à l’issue de cet acte» estime le quotidien.
«Elles reposent désormais en paix»

«Paradoxalement», relève Le Parisien, «ce document désigne dans la foulée comme légataire universel ses filles» ou «“à défaut”, sa mère, sa soeur ou son frère». Le journal explique que cette information n’avait pas été divulguée auparavant «pour ne pas décourager d’éventuels témoins d’apporter leur concours pour retrouver ces deux enfants».

Lors de son périple, le père a également posté le 1er février dans la banlieue de Toulon (sud-est), une lettre destinée à sa femme Irina, précise Le Parisien. Selon le site du quotidien italien Corriere della Sera, cité par le quotidien populaire français, il écrivait notamment «elles reposent désormais en paix, elles n’ont pas souffert».

Lire la suite…